Différentes Dimensions pour un Développement urbain Durable et Désirable Décliné Dans une Dynamique « Dessus / Dessous »

Etude de montage VILLE10D

Etude de montage du projet national VILLE10D – VILLE D’IDEES

mars 2012

Ce rapport de montage fait suite à l’étude de faisabilité d’un Projet National de Recherche intitulé « Ville 10D-Ville d’idées » – Différentes Dimensions pour un Développement urbain Durable et Désirable Décliné Dans une Dynamique Dessus-Dessous sur le thème suivant :

« la contribution du sous-sol à l’urbanisme durable »

Cette étude a été déposée en septembre 2010 et présentée au RGCU le 13 janvier 2011. Elle résulte de la volonté de l’AFTES, avec l’appui de l’IREX, de lancer un Programme de Recherche National sur l’utilisation de l’espace souterrain afin de poser les bases d’un nouvel urbanisme qui prendrait en compte toutes les dimensions de la ville.

Depuis des années l’association défend au niveau national et international l’intérêt d’une utilisation raisonnée et optimale de l’espace souterrain. Le sous-sol est largement sous-utilisé en France, du moins dans des usages autres que la recherche de minerais, les canalisations de surface et les parkings. Pourtant certaines pratiques étrangères illustrent l’important potentiel d’aménagement des sous-sols. Afin que la France rejoigne l’exemplarité étrangère notamment canadienne, finlandaise ou encore japonaise, il est nécessaire de rassembler les compétences d’experts divers dont le croisement permettra l’élaboration d’une réflexion sur les possibilités d’un urbanisme souterrain.

Le rapport de faisabilité avait permis de définir une matrice méthodologique dans laquelle avaient été arrêtés cinq types de sites d’études et quatre dimensions à explorer.

Les sites aux « caractéristiques urbaines types » découlent d’une démarche inspirée d’Edouard UTUDJIAN, de Pierre DUFFAUT et des cas d’étude rencontrés. Les échanges avec les partenaires potentiels ont permis de repenser par exemple le site de Paris, notamment à travers ses cavités souterraines et ses infrastructures souterraines de la RATP. Ainsi, les possibilités nous semblent particulièrement intéressantes dans le cas des carrières souterraines, des reliefs en plateaux, dans les cas d’urbanisme de dalle, parmi les infrastructures souterraines existantes et celles en projet.

Ces sites seront analysés sous l’angle des dimensions socio-économiques, géographiques, environnementales, et psychosociales.

Les possibles mises en valeur du sous-sol urbain interrogent tant le monde de la recherche que le monde industriel. Il s’agit de mettre en évidence à la fois les modalités de choix et de hiérarchisation des fonctions urbaines à transférer en sous-sol (lieu de mémoire muséifié, fondations d’un nouveau bâtiment, entrepôts souterrains, axes de communication,…) ainsi que de travailler sur l’épineuse question de leur acceptabilité sociale.

Une fois la phase « faisabilité » validée, il faut noter que la phase « étude de montage » a nécessité un vrai travail de sensibilisation. En effet, pour les personnes approchées, dont les profils sont divers, ce sujet apparaît comme très nouveau. Ces derniers ont du donc prendre le temps de découvrir, puis de s’approprier le projet avant de pouvoir s’y positionner.

Par ailleurs les divers échanges nous ont permis de reconsidérer la matrice différemment. Nous avons considéré que le blocage n°1 d’un projet souterrain relevait des freins financiers. De ce fait, si l’aboutissement d’un projet souterrain n’est possible qu’à travers sa rentabilité, la dimension socio-économique devient l’angle d’approche premier dans la matrice méthodologique. La visibilité, tout aussi essentielle, à sa place au début et à la fin de la démarche. Au début, car il s’agit de pouvoir saisir les caractéristiques du sous-sol avant d’imaginer un projet souterrain. A la fin, car la démarche du Projet National souhaite parvenir à la réalisation d’outils de visualisation, représentation…

Gestion administrative et financière

IREX
9 rue de Berri
75008 PARIS
E-mail : contact@irex.asso.fr
Tel : +33 (0)1 44 13 32 79

Direction

Président : Jean-Claude BOUCHERAT
Directrice Générale : Monique LABBE
Directeur Opérationnel : Jean-Pierre PALISSE

Abonnez-vous à notre Newsletter