Différentes Dimensions pour un Développement urbain Durable et Désirable Décliné Dans une Dynamique « Dessus / Dessous »

Etude de faisabilité VILLE10D

Etude de faisabilité du projet national VILLE10D – VILLE D’IDEES

septembre 2010

Face aux grands enjeux démographiques, énergétiques, écologiques et économiques, de nombreuses réflexions sont conduites sur l’aménagement et l’organisation de la ville de demain.

Après presqu’un siècle d’expansion spatiale continue des villes facilitée par un coût faible de l’énergie, la densification urbaine réapparaît comme un puissant facteur de préservation des terres agricoles ou des espaces naturels, de la ressource énergétique (mobilité de proximité sans énergie, diminution de longueur des trajets motorisés, réduction des pertes sur la distribution d’électricité et plus généralement sur tous les réseaux,…) et comme un facilitateur de vie urbaine (réduction des déplacements, etc.).

Or, dans le même temps l’accroissement de la population dans le monde ainsi que la modernisation des outils de vie et de travail nécessaires à cette population, conduisent à rechercher continûment de nouveaux espaces, ou plutôt de nouveaux volumes, en site urbain de préférence. Un des défis majeurs pour les pouvoirs publics est donc de réussir la densification des constructions à destinations multiples (habitat, activités, services etc.), tout en garantissant à tous des conditions de vie satisfaisantes.

Le sous-sol, partout présent et encore relativement libre, disponible, accessible, peut aider puissamment à combiner ces objectifs, en devenant un espace privilégié pour la construction de la ville dense.

Or, aujourd’hui, il est ignoré des aménageurs et des urbanistes qui n’y pensent qu’en cas de nécessité absolue (pour les transports publics notamment) et l’utilisent dès lors pour une destination précise sans même percevoir qu’ils en compromettent d’autres qui seraient possibles. Il demeure, d’une façon générale, regardé avec circonspection, voire méfiance par tous les acteurs de la ville, dont la population elle-même.

En réfléchissant à une meilleure utilisation du sous-sol des villes, il vient immédiatement à l’esprit que cette utilisation doit être abordée dans sa globalité, à l’échelle d’un territoire, afin d’éviter que le cumul d’usages cloisonnés n’aboutisse, par exemple, à une multiplication de réseaux inextricables, ou encore à des aménagements bloqués dans leur évolution.

La présente étude suggère donc que le sous-sol, à condition d’être mieux utilisé par les collectivités urbaines grâce à des réflexions d’ensemble, puisse fournir de nouveaux espaces non seulement pour les infrastructures, les besoins logistiques, les services et les réseaux sans prélever pour cela des emprises en surface, mais encore pour certains équipements et espaces publics. Les villes conserveraient ainsi des espaces de grande valeur en sursol, d’ailleurs encore valorisés par les aménagements souterrains qu’ils surplombent.

Gestion administrative et financière

IREX
9 rue de Berri
75008 PARIS
E-mail : contact@irex.asso.fr
Tel : +33 (0)1 44 13 32 79

Direction

Président : Jean-Claude BOUCHERAT
Directrice Générale : Monique LABBE
Directeur Opérationnel : Jean-Pierre PALISSE

Abonnez-vous à notre Newsletter